FANDOM


Entrevue avec le Roi Of-Kaïssen par Dame Divague de Perle-sur-mer.

Note de l'auteure

C'est le très renommé Urmainil Barbe-Pourpre qui a eut les premières relations avec le peuple des fées des Lames. Lors de nombreux repas, le chef de ces fées géantes bleues et le magicien de l'Arcane des Étoiles ont appris à connaître leur langage et leurs coutumes.

C'est en 1382 que j'eus l'honneur d'être présenté au Roi des fées des Lames lorsque le Prince de Province Urmainil recrutait des êtres de toutes les races afin de les présenter à ce peuple. J'étais encore une institutrice de bonne réputation à l'époque mais j'ai pris beaucoup de notes de mon court entretien avec le Roi et des banquets auxquels j'ai participé.

Début

Les fées des Lames étaient des fées comme toutes les autres. Elle furent amené au cocon originel par les Dragons et se couplèrent avec d'autres fées de grande taille. Lorsque les dragons partirent en chasse contre leurs enfants, les fées des Lames furent séparées de l'essaim des fées qui arrivèrent dans les Archipels de l'est. Ces fées, protégées par un épais brouillard et guidées par la Frénésie de l'Eau, purent traverser des milliers d'îles jusqu'aux sécuritaires archipels de Brismasteldan.

Les fées des Lames par contre ont une histoire marquée par la mort et le combat. Les fées de fer leur ont fabriqué des armes avant que les premières guerres connues n'eurent lieu, des armures furent fabriquées avec la peau des premiers dragons abattus et des lances furent sculptés par les fées des bois.

Citation du Roi

" Nous étions des milliers. Dans une famille il y avait autant de fées que cette salle peut tenir d'invités. Quand j'étais enfant, le Conseil des Of contenait quatorze patriarches. Aujourd'hui, je suis le dernier fils du dernier Of. Toutes sont mes soeurs, mes femmes ou mes enfants. Il n'existe plus que nous, une seule famille des quatorze familles des Lames. Nous nous sommes battus et caché durant des millénaires. Les cinq-cents premières années, notre combat était acharné mais il n'y avait que les guerriers qui se battaient. La majorité des guerriers ont eu les ailes tellement abimés que nous ne pûmes continuer à effectuer nos tactiques habituellement et faire dévier les combats loin des campements. Au combat de pied, nous perdîmes plus que des guerriers, nos femmes, nos enfants et nos âmes. Des familles entières disparaissaient dans une bataille, des générations entières furent anéanties. Ce fut une guerre si longue que nous perdîmes de temps de faire des enfants ou les mères les perdaient avant de mettre au monde. Nous nous arrêtâmes sur cet île et dans le volcan nous tuâmes le dernier dragon que nous avons jamais vu. Nous avons pu établir un campement puis bâtir des murs et creuser dans la pierre et pour la première fois vivre en paix sans jamais perdre la crainte du retour des dragons. "

Après s'être établi, les fées des pierres ont creusé dans la pierre volcanique afin de créer des alvéoles secures pour élever le futur peuple.

Transformation

Les fées des Lames ont pour la plus part toujours été plus grandes que la majorité des peuples car elles se sont accouplées entre les plus grandes fées dès le début. Leur mode de vie encourageant les plus fort à survivre à laisser que les plus grandes en vie. Les fées des Lames mesurent en moyenne treize mains de haut. Cependant, comme plusieurs je me demandais d'où venaient leur teint bleuté, leurs veines violacées et où étaient les fées des autres éléments. Dans le banquet où je me tenais, il n'y avais que des fées de froid.

Citation du Roi

Il y a eu un grand brouillard plein de poussières et de fragments de lumières, un souffle étrange qu'aucune des plus sages ne pouvaient comprendre. Ce souffle de l'ouest était plein de magies et de malheurs car quelques heures suivants sont passage la majorité d'entre nous furent gravement malades. Nous comprîmes plus tard que seules les fées du froid n'avait aucun mal grave. Quelques heures après, ils ne restaient que nous et notre peau était devenue bleue, notre sang mauve. Milles trois cents vingt huit fées de tous les éléments sont mortes en un après-midi. 

Le Roi avait raconté cette histoire assé souvent pour ne pas être ému. Cela faisait près de trois cents ans que c'était arrivé et le Roi était étonné que les autres peuples ne furent pas témoin de ce phénomène.

Le Roi ne l'a jamais dit clairement mais il se sent trahi par les dieux. Pendant que tous les autres peuples, elfes, nains et les autres fées ont eu le soutien des dieux anciens, les fées des Lames furent laissées à elle-même durant des millénaires dans un combat éternel contre des créatures démesurées qui avaient promis de les élever et les chérir comme leurs enfants.

La rencontre

Lorsqu'Urmainil fit la connaissance avec ses géantes créatures, la rencontre fut étrange mais bien davantage pour le peuple des fées des Lames. Jamais elles n'avaient rencontrées d'autres créatures que des fées. Les deux peuples ne se comprenaient pas mais la connaissance du languages magiques d'Urmainil était suffisante pour apprendre leur langage. Le Roi était curieux et suspect.

Cela prit plusieurs années avant de maitriser un langage commun mais la soif d'apprendre n'avait aucune limite pour le Roi. Il demanda à voir toutes ses choses mais puisque les fées du froid ne peuvent survivre en haut de la congélation, le Roi préféra inviter des représentants de toutes les races et de toutes les professions afin de recevoir l'instruction qui lui manquait.

La rencontre à laquelle je me suis présenté.

Il avait appris à connaître les nains, les elfes et les fées qui faisaient partis de l'expédition de découverte. Le Roi était le plus intrigué par les Nordins car ils sont grands comme eux, par les verts parce qu'ils ont un grain de peau qui n'est pas commun et surtout par les animaliens. Les hommes-animaux plaisaient beaucoup au Roi,ils les trouvaient proche de la nature comme les fées mais dans un sens différent. Il en prit même trois comme épouse, une Rauscobauh, une Owlfirth et une Katze et apprécia beaucoup le résultat de ces mariages.

De nos jours

L'Ïle de Of-Kaïssen est un clan officiel de la Tribu des mers du nord cependant, considérant la séparation physique du territoire, il n'est pas vassal de l'empereur mais un Roi reconnu. Leur clan siège parfois dans les Conseils de clan mais ils ne déplacent que si nécéssaire. Les fées des Lames préfèrent nettement être visiter que quitter leur bastion ils réponderont à l'appel si la Capitale ou des territoires de leur Tribu serait en danger.-kai

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard